La technologie

La réalité augmentée : une nouvelle avenue pour le secteur automobile

mai 11, 2017

Imaginez un homme feuilletant un magazine automobile pendant sa pause de l’après-midi.

Il a l’habitude d’ignorer les annonces, mais cette fois, une publicité attire son attention. Elle présente une vue aérienne de quelques voitures stationnées en parallèle le long d’une rue; une place vide au centre de l’image est occupée par un rectangle pointillé contenant un code QR. Au bas de la page figure une phrase l’invitant à placer son téléphone sur le rectangle pour voir la publicité s’animer.

L’homme s’exécute, et une vidéo du véhicule annoncé se lance sur son appareil pour présenter la fonctionnalité de stationnement assisté. Le véhicule se gare agilement à sa place, ce qui marque la fin de l’annonce.

Si cette publicité vous semble tout droit sortie du futur, vous serez étonné d’apprendre que plusieurs constructeurs automobiles utilisent le marketing en réalité augmentée depuis des années; l’annonce faisait en effet partie d’une campagne pour le Ford Explorer.

Plus récemment, les concessionnaires ont profité de la frénésie entourant Pokemon Go, une application en réalité augmentée basée sur la franchise à succès, afin d’augmenter la fréquentation de leur commerce et de transformer des opportunités en ventes réelles. 

L’évolution du contexte commercial et des préférences des consommateurs ayant amené les constructeurs à adopter les nouvelles technologies plus rapidement, la réalité augmentée est devenue un moteur d’innovation dans le secteur. Outre la publicité, voici trois autres domaines où la réalité augmentée commence à se tailler une place de choix.

La réalité augmentée pour la conception de voitures

Lorsqu’il s’agit de technologies innovantes dans le secteur automobile, la majeure partie de la publicité concerne les véhicules autonomes ou connectés. La réalité augmentée est toutefois de plus en plus répandue dans la conception de véhicules neufs.

Volkswagen utilise la réalité augmentée spatiale pour projeter des données sur des modèles physiques de véhicules afin de permettre une analyse en temps réel des composants. Cela signifie que les designs peuvent être acceptés ou refusés sans la création d’un prototype physique, ce qui permet d’allouer plus de temps et d’argent au développement du produit.

En mars, Toyota a breveté un pare-brise à réalité augmentée. À l’aide de plusieurs caméras dirigées vers l’avant et vers le conducteur, le système affiche et ajuste en temps réel des informations comme l’itinéraire, les appels entrants et le positionnement du véhicule dans la voie, afin que le conducteur n’ait pas à baisser le regard. Le concept de réalité augmentée de Toyota, appelé « Window to the World », permettra également aux passagers de gribouiller sur la vitre et de relier les dessins à des objets réels à l’extérieur, ainsi que de zoomer sur le paysage à l’aide d’une zone tactile.

Bien que ce type de technologie n’en soit encore qu’au stade de développement chez plusieurs constructeurs, c’est un bon indicateur des évolutions à prévoir pour les véhicules équipés de la réalité augmentée.

La réalité augmentée pour la vente de voitures

Le comportement des acheteurs de voitures a évolué, et les salles de montre classiques ont en conséquence perdu beaucoup de leur importance. Une étude du cabinet McKinsey a démontré que le nombre moyen de visites en salle de montre avant l’achat est passé de cinq à une seule. Dès lors, les concessionnaires ont entrepris d’intégrer des éléments de réalité augmentée à leurs salles de montre dans l’espoir d’accroître leur influence sur les décisions d’achat des consommateurs et le temps que ces derniers passent sur les lieux.

En février, Fiat Chrysler a lancé une nouvelle application de vente automobile qui utilise la réalité augmentée pour permettre aux consommateurs de modifier certaines caractéristiques d’un véhicule avant de l’acheter. L’application permet d’ouvrir les portes, de faire vrombir le moteur et de personnaliser l’intérieur et l’extérieur du véhicule, en touchant l’écran pour modifier des composants comme la couleur des sièges, la cylindrée ou la configuration du tableau de bord.

Ferrari propose une application similaire qui permet de diriger l’appareil photo d’un téléphone intelligent sur différentes parties d’une voiture en salle de montre pour la personnaliser en temps réel sur son écran.

Simples d’utilisation, efficaces et offrant un processus de personnalisation transparent, les applications avec réalité augmentée en usage dans la vente automobile incarnent une tendance susceptible de prendre une ampleur considérable dans les années à venir. Grande sœur de la réalité augmentée, la réalité virtuelle est également utilisée de manière inédite par les concessionnaires pour l’essai de véhicules.

La réalité augmentée pour l’entretien des voitures

Ceux qui ont déjà eu à parcourir les pages d’un manuel du propriétaire savent à quel point l’exercice peut s’avérer fastidieux et contre-intuitif. La situation commence à changer avec l’introduction de manuels du propriétaire en réalité augmentée chez des constructeurs comme Hyundai.

Il suffit de lancer l’application, puis de pointer l’appareil photo sur différentes parties du véhicule pour que s’y superposent des schémas bi- et tridimensionnels des pièces qui s’y trouvent. Il suffit de toucher un bouton pour consulter les illustrations de chaque étape de diverses opérations d’entretien pour une pièce donnée.

Du côté des usages professionnels, les techniciens en entretien de BMW portent des casques à réalité augmentée dont l’interface identifie la zone à réparer, affiche la marche à suivre et recommande les outils les plus adaptés. Les mécaniciens disposent ainsi de toute l’information nécessaire au moment opportun.

Avec tous les efforts en recherche et développement menés dans le domaine de la réalité augmentée pour le secteur automobile, ce n’est qu’une question de temps avant que cette technologie révolutionnaire ne devienne chose courante tout au long du cycle de vie des véhicules.

Les concessionnaires feraient bien d’explorer différentes façons d’intégrer la réalité augmentée à leurs installations, que ce soit au moyen d’outils qui contribuent à l’efficacité du service d’entretien, ou d’applications qui permettent aux clients de personnaliser facilement leur véhicule de rêve pour les inciter à visiter la salle de montre.

Cette technologie ne pourra que s’améliorer et gagner en popularité, vous avez donc tout intérêt à l’adopter rapidement pour donner un avantage concurrentiel à votre concession.