La technologie

Meilleurs ennemis : l’émergence de Silicon Valley dans le secteur automobile

mai 11, 2017

Le secteur automobile excelle certes en ce qui a trait aux pièces et à leur fabrication, mais il ne fait pas le poids face à Silicon Valley pour ce qui est des logiciels et de la connectivité (sans conteste l’avenir de la conduite automobile).

Alors que les principaux constructeurs automobiles du globe ont récemment profité d’une recrudescence des ventes, la majorité d’entre eux a depuis longtemps décelé un changement déconcertant qui remet en question la nature même de leurs activités : l’implication croissante des sociétés de technologie dans le domaine automobile.

Google a pris la tête du mouvement des voitures autonomes bien avant que les constructeurs ne s’y penchent réellement; Apple développe actuellement sa propre plateforme automobile autonome; Uber et Lyft, en offrant une expérience utilisateur unique et un service abordable, sont devenus des géants mondiaux du covoiturage; enfin, Tesla est parvenue à brouiller la frontière entre voiture et appareil électronique grand public.

Et il ne s’agit là que des acteurs importants – plusieurs autres sociétés de technologie de Silicon Valley travaillent sur des innovations destinées au monde de l’automobile, un secteur qui, jusqu’à tout récemment, était rarement parmi les premiers à adopter les dernières tendances.

À défaut de pouvoir les vaincre…

Plutôt que d’attendre sagement que Silicon Valley les rende obsolètes, les constructeurs traditionnels utilisent leurs capitaux massifs pour acquérir un savoir technologique par des moyens traditionnels, soit en achetant de jeunes entreprises pouvant leur faire concurrence ou en établissant des partenariats avec elles, ainsi qu’en embauchant les meilleurs talents et en établissant leurs propres installations de recherche et développement dans l’ouest des États-Unis.

Pour les constructeurs automobiles, ces partenariats et acquisitions visent en majeure partie des initiatives que le secteur n’a, par manque de réactivité ou de ressources, pas été en mesure de prendre en charge par le passé, notamment la technologie de conduite autonome, les voitures connectées et le covoiturage.

Cette association d’envergure entre Silicon Valley et le secteur automobile ne peut qu’être amenée à croître au fil des transformations technologiques et de l’évolution des préférences des consommateurs, qui forcent les constructeurs et les concessionnaires traditionnels à s’adapter plus vite qu’ils n’en ont la capacité.

Une échelle globale

Ce bouleversement sans précédent est loin de se limiter au secteur automobile : avec le changement de mentalité des consommateurs et les avancées technologiques, les modèles de la quasi-totalité des secteurs sont en passe d’être supplantés par des solutions technologiques provenant de Silicon Valley et d’ailleurs.

Dans le secteur des médias et du divertissement, ce phénomène s’illustre par l’avènement de sites de diffusion en continu comme Hulu, Netflix et Amazon. Dans l’hôtellerie, Airbnb a transformé à lui seul la façon dont les gens s’hébergent en voyage. En matière de musique, iTunes fut l’une des premières solutions technologiques à révolutionner les modèles d’affaires traditionnels et ce, dans l’ensemble des secteurs. La liste est encore longue.

Comme les technologies affectent l’ensemble des secteurs d’activité à travers le monde, les entreprises traditionnelles sont poussées à suivre le mouvement en investissant dans la recherche et le développement, des partenariats ou des acquisitions, faute de quoi elles risquent de perdre leur pertinence dans ce nouveau paysage axé sur le numérique.

Les concessionnaires et la technologie

Le secteur du marketing de relance d’automobiles connaît aussi des bouleversements, avec l’avènement de technologies visant à faciliter l’achat et la vente de véhicules pour les concessionnaires. Parmi les partenaires à cet égard, on compte Pearl Technology Holdings, qui collabore avec GM et d’autres fabricants à développer des logiciels d’analyse pour aider les concessionnaires dans des tâches comme la prévision des ventes, et TradeRev, une plateforme de marketing de relance révolutionnaire qui facilite l’achat et la vente de véhicules.

Dans leur recherche d’efficacité et d’intégration des nouvelles technologies, il est essentiel pour les concessionnaires de songer à introduire des plateformes et processus novateurs qui leur permettront de demeurer à la fine pointe du secteur. Ce faisant, ils augmenteront leurs chances de retenir leurs clients en créant des expériences mémorables lors de l’échange de véhicules.